Le blog expérimental

Quelques expériences vont être réalisées ici. C'est une sorte de carnet de notes un peu honteuses.

jeudi 29 mai 2008

Ca doit être gonflant

gaston_ballonJ'imagine que tout le monde en a déjà entendu parler mais ça m'amuse tellement que je me dois de consigner cette anecdote dans ce blog-notes.

En début de semaine, j'écoutais une interview (en bon français dans le texte) de Michel Fournier.
Pour ceux qui ne le connaissent pas, il s'agit d'un fou furieux qui a décidé de faire un saut en parachute ... à 40.000 mètre d'altitude ! C'est le genre de mec à s'endormir sur un grand huit tellement ça lui fait rien (oui, je sais, d'un point de vue purement littéraire, l'expression "tellement ça lui fait rien" est critiquable ... mais je cause comme c'est que je veux, c'est mon blog :-p ). Et, dans cette interview, il expliquait que c'était surtout au niveau des technologies mises en œuvre que cet exploit allait être àtfout'lecuparterre (si jamais un éventuel patron de magazine passe par ici dans l'espoir de trouver de nouvelles plumes, qu'il sache que ce billet n'est pas du tout représentatif de ce que j'écris habituellement :-p ). Longues explications enthousiastes sur la combinaison qui résiste à des très grands froids, description animée des parachutes avec centrale oxygène, ... bref, Michel Fournier nous plonge dans un monde de haute technologie à faire passer R2D2 pour un presse-agrume.

Là, je vais vous demander un petit effort d'imagination.
Michel Fournier est là ... fier comme un paon ... excité comme une puce ... rusé comme un renard ... remonté comme un coucou ... euh ... ouais, bon, ça suffit les expressions animalières :-p C'est le grand jour ... le moment de vérité ... l'instant fatidique ... La montgolfière, elle aussi comme un paon, attend de pouvoir conduire Michel vers son rêve ... L'émotion est telle que les investisseurs en oublient presque les millions d'euros qu'ils ont dépensés pour cet Icare moderne. L'histoire prépare la page qui va être tournée. Le monde retient son souffle pour cet homme qui ne manque pas d'air (ouais, bon, ça va, je fais ce que je peux). Et puis ...

pflflfpflfpflfplflfplfplfplfpf

Ca doit être à peu près à ça qu'a ressemblé le bruit du ballon quand il s'est fait la malle sans la nacelle. Oui oui, vous avez bien lu, la démonstration technologique s'est transformée en gag pour enfant de 2 ans ... le ballon, se lâche, s'est dégonflé (héhé) et est parti tout seul.

Je ne sais pas vous mais moi, franchement, c'est le genre de bêtise qui me fait rire. Imaginez la tête qu'ils ont tous dû faire :-)

Mais, attention, loin de moi l'idée de me moquer. L'exploit, qui sera prochainement retenté par Michel Fournier, reste impressionnant et respectable (même si, franchement, je trouve qu'il y a d'autres moyens de dépenser de l'argent ... mais bon ... ).

Alors ? A votre avis ? Ca serait quoi le gag de la prochaine tentative ? Le fil d'une chaussette qui se coince dans la nacelle au moment de sauter ? Une braguette ouverte au moment de faire la photo ?

L'Oursin Vert

ps : l'illustration, vous l'aurez reconnue, est la couverture d'un album de Gaston (copyright Marsu by Franquin)

Posté par oursin_vert à 11:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    La prochaine fois

    La prochaine fois il va oublier le parachute en bas et s'en rendre compte juste avant de sauter...
    Comment ça il est nul mon commentaire? C'est mon commentaire, je fais ce que je veux ;-p

    Posté par Anita, vendredi 30 mai 2008 à 09:49

Poster un commentaire